Un Centre d'excellence de classe mondiale pour les sciences et les technologies du LASER 

Les avancées du programme PHYT: PHYSIQUE & TAPHONOMIE DES GROTTES ORNÉESLes avancées du programme PHYT: PHYSIQUE & TAPHONOMIE DES GROTTES ORNÉES

La grotte de Leye, en Dordogne, a une nouvelle fois accueilli les chercheurs du programme PHYT[1], qui s'intéressent aux revêtements calcitiques de ses parois. Le projet est né d’une réflexion commune entre géoarchéologues, spécialistes de l’art pariétal et physiciens. 

[ Lire la suite ]Partager sur
EXOLAS consortium interactionWorkshop _Projet collaboratif EXOLAS_1er Juillet 2016le 01 juillet 2016 de 08h25 à 12h45

Dans le cadre du projet collaboratif EXOLAS* (LAPHIA-IdEx Bordeaux), un workshop est organisé le vendredi 1er Juillet 2016.

[ Lire la suite ]Partager sur
Annuaire - LIA LUMAQ
 Annuaire LIA LUMAQ
XXX

Réaliser une thèse, c'est déjà cool ! J'ai saisi une très belle opportunité en ayant démarré une thèse en co-tutelle entre la France et le Canada,  séparés par environ 5 000 Km ! Vivre dans deux pays différents, c’est une des meilleures aventures de ma vie aux niveaux personnel, professionnel et social et je la recommande fortement. Je découvre deux cultures différentes, je bénéficie des expertises professionnelles, des équipements, et des différents styles de travail de mes deux équipes encadrantes. De plus, ces deux universités internationales sont complémentaires et nous permettent d'avoir un environnement de travail idéal.

Alain Abou Khalil
Etudiant en co-tutelle de thèse entre le CELIA-université de Bordeaux (Fr) & le COPL-Université Laval (Ca)

XXX

Québécois d’origine, j’ai effectué un parcours scolaire standard : de la maternelle jusqu’à la maitrise en physique.  Ayant envie de découvrir de nouveau horizon et animé d’une passion pour la science, j’avais envie de sortir de mon pays d’origine pour la thèse. Après avoir visité quelques laboratoires de physique sur le vieux continent, mon choix s’est arrêté sur l’Université de Bordeaux. Ayant des atomes crochus, autant d’un point de vue humain que scientifique avec les gens de l’équipe de physique attoseconde de Bordeaux, j’ai cru que ce serait le contexte idéal pour effectuer une thèse en cotutelle avec mon université d’accueil, l’INRS de Montréal. Depuis mon arrivée dans le groupe Harmoniques, du laboratoire CELIA, la stimulation intellectuelle est à son comble. Étant très bien encadré par une équipe d’experts, je possède une liberté d’action et de pensée immense, ce qui est une chance en or en tant que jeune étudiant-chercheur. Je m’en voudrais aussi de passer sous silence la convivialité de la vie Bordelaise : la scène musicale underground, le marché sur la place St-Michel, la vie associative ainsi que les balades à vélo, 12 mois par année (chose impossible dans le froid Canadien…). 

Samuel Beaulieu

Etudiant en co-tutelle de thèse entre l'INRS (Ca) et le CELIA - Université de Bordeaux (Fr)

Innovation Review N°84 - Avril, 2015
 CLUSTER OF EXCELLENCE LAPHIA LASER & PHOTONICS IN AQUITAINE (VA)


HAUT